Turquie : le procès de New York qui embarrasse Erdoğan

| |

Depuis trois semaines, toute la Turquie a les yeux rivés vers New York. Les rebondissements du procès de l’ancien directeur adjoint de la banque publique Halkbank sont suivis avec attention. Mehmet Hakan Atilla est accusé d’avoir participé au contournement de l’embargo des États-Unis sur l’Iran, dans un contexte diplomatique déjà tendu entre Ankara et Washington.

Par Selin Kaya Les déclarations des différents témoins attendus à la barre risquent d’avoir de lourdes conséquences sur la politique intérieure turque. La semaine dernière, la déposition du richissime homme d’affaires turc d’origine iranienne, Reza Zarrab a fait grand bruit. Arrêté par la justice américaine en mars 2016 dans cette affaire de contournement des sanctions économiques américaines contre l’Iran, le magnat de l’or est présenté par l’accusation comme le témoin-clé. Reza Zarrab a accepté de parler dans l’espoir de réduire sa peine et il multiplie les déclaration embarrassantes contre le pouvoir turc. Reza Zarrab s’était retrouvé fin 2013 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous