« Covid-diplomatie » : comment la Turquie repart à la conquête des Balkans

| |

Elle-même durement touchée par le coronavirus, la Turquie a pourtant multiplié ses aides à travers le monde. Dans les Balkans, elle est souvent parvenue à apparaître comme plus efficace et plus solidaire que l’Union européenne... De quoi relancer la vision « néo-ottomane » de l’ancien Premier ministre Ahmet Davutoğlu. Analyse.

Traduit par Jad (article original) La Turquie est au centre de la carte, des flèches partent de son territoire vers toutes les directions, touchant le continent américain, l’Afrique, l’Asie du Sud-Est, l’Europe et la Chine. L’infographie diffusée par l’agence de presse publique Anadolu montre les destinataires des aides fournies par Ankara dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, et elle est tellement ramifiée qu’elle finit par ressembler à la carte des destinations desservies par Turkish Airlines – du moins avant que le compagnie aérienne n’interrompe son trafic, qui doit reprendre progressivement à partir du 28 mai. Comme le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous