Turquie : augmentation exponentielle des importations de déchets plastiques

| |

Depuis 2004, la Turquie a multiplié par 173 ses importations de déchets plastiques et aujourd’hui, c’est l’équivalent de 213 camions qui arrivent chaque jour dans le pays. Une augmentation exponentielle dénoncée par Greenpeace Méditerranée, qui appelle le gouvernement à ne pas laisser la Turquie « devenir un dépotoir ».

Par Claire Corrion En 2017, le ministre turc de l’Environnement et de l’Urbanisme avait lancé le projet « Zéro déchet ». Deux plus tard, la première dame, Emine Erdoğan, avait salué à l’ONU les efforts du gouvernement d’Ankara, affirmant qu’un vaste mouvement s’était enclenché dans le pays pour réduire les déchets. Mais alors que la femme du président semblait s’inquiéter de l’omniprésence du plastique dans le quotidien des Turcs et faisait la promotion des sacs en tissu pour aller faire des courses, le pays augmentait dans le même temps ses importations de plastique. Lors du lancement récent d’une pétition, Greenpeace Méditerranée souligne que, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous