Turquie : Erdoğan appelle à la « lutte nationale » pour sauver la livre

| |

Rien ne va plus entre Ankara et Washington. Après le doublement des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium turcs, la livre a accéléré sa chute face à l’euro et au dollar, plongeant l’économie turque dans la tourmente. Alors que le Président Erdoğan appelle au boycott des produits américains, la « lutte nationale » s’organise dans le pays.

Par Marion Fontenille « 50% de réduction sur les produits turcs ». Aziz est propriétaire d’un magasin de lampes dans le centre d’Adiyaman, une petite ville conservatrice du sud-est du pays. Il a fait imprimer cette phrase en grand et l’a affiché sur sa vitrine. « Beaucoup de marchands profitent de la situation pour hausser leurs prix, mais tout n’est pas qu’une question d’argent. Même si cette opération n’est pas rentable, je veux que les gens continuent à acheter mes lampes, c’est comme cela que nous réussirons à faire fonctionner l’économie du pays », explique-t-il, furieux. S’il est en colère, c’est parce qu’Aziz est persuadé que cette (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous