Travailleurs détachés : Emmanuel Macron en tournée sans convaincre en Roumanie et en Bulgarie

| |

Emmanuel Macron a effectué une tournée en Europe centrale et de l’Est, d’abord en Autriche où il a rencontré les dirigeants tchèque et slovaque, puis en Roumanie et en Bulgarie. À tous ces pays, le président français adresse le même message : il est nécessaire de limiter l’envoi de travailleurs détachés, responsable du « dumping social », c’est-à-dire la concurrence déloyale entre les entreprises, à la faveur de celles d’Europe centrale et de l’Est.

Par Anna Marquer Passicot Ces entreprises sont accusées de bouleverser le marché en Europe occidentale puisqu’elles peuvent engager un ingénieur d’Europe centrale ou de l’Est en le rémunérant au SMIC français. D’autre part, les partisans des restrictions font remarquer qu’il n’est pas concevable que les travailleurs détachés s’acquittent de leurs cotisations sociales dans leur pays d’origine, et non dans le pays les accueillant. En France, où l’on compte 300 000 travailleurs détachés, cette situation a enflammé l’opinion publique. La Commission européenne propose que la période pendant laquelle les entreprises peuvent envoyer des employés à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous