Monténégro : les chemins de fer tombent en pièces détachées

| |

Depuis le début de l’année, les retards et les annulations s’accumulent pour les trains monténégrins. Le résultat de longues années de négligence, et du manque total d’investissement. Onze ans après la catastrophe de Bioče, qui a fait 47 mort, l’état des chemins de fer inquiète plus que jamais.

Par Predrag Tomović Cela fait bien longtemps que les infrastructures des Chemins de fer du Monténégro (ŽPCG) sont au bord de la rupture. Les retards qui s’accumulent depuis le début de l’année ne font que confirmer les problèmes. Depuis janvier, 228 trains ont été annulés, 120 en janvier, 29 en février et 79 en mars. Les retards les plus importants se concentrent sur les lignes Bar-Podgorica et Nikšić-Podgorica. Quarante trains ont ainsi été remplacés par des voyages en bus. Nous espérons que nous n’aurons plus à faire d’annulation... Selon la compagnie des Chemins de fer du Monténégro, aucun de ces trains n’a été annulé durablement, ils ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous