Kosovo : l’un des cerveaux du trafic d’organes a été arrêté à Chypre

| |

Après une longue cavale, Moshe Harel, l’un des cerveaux présumé d’un vaste trafic international d’organes, a été arrêté à Chypre. Ce citoyen israélien aurait notamment été impliqué dans les transplantations effectuées dans la clinique Medicus, en banlieue de Pristina.

(Avec agences) — Selon l’agence de presse Reuters, Moshe Harel a été arrêté le 6 janvier à Chypre, à la demande des autorités du Kosovo. L’homme est recherché depuis 2010 pour sa participation à un vaste trafic d’organes. Il a également été inculpé à Tel Aviv en 2015, avec six autres Israéliens, pour son appartenance présumée à un réseau international de greffes illégales, qui opérait au Kosovo, en Azerbaïdjan, au Sri Lanka et en Turquie. « Basé sur un mandat d’arrêt international, le suspect M.H. a été arrêté il y a quelques jours à Chypre », a déclaré à l’agence Reuters Baki Kelani, porte-parole de la police du Kosovo. En 2013, un tribunal de la mission européenne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous