Tourisme en Croatie : la guerre en Ukraine plombe le début de saison

| |

Après la pandémie, la guerre en Ukraine et l’inflation : la Croatie aborde la saison touristique dans l’incertitude. Beaucoup de touristes viennent de Pologne, de République tchèque ou de Hongrie, pays très touchés par l’arrivée de réfugiés. Une seule solution : miser sur le marché local.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) « Aucune situation de crise qui restreint les déplacements n’est bonne pour le tourisme », rappelle Damir Krešić, directeur de l’Institut croate du tourisme. « La guerre en Europe, les réfugiés, la hausse des prix, tout cela ne pousse guère à voyager. La Pologne est le seul pays avec lequel nous avons enregistré une croissance au cours des années de pandémie par rapport au record de 2019, mais la question est de savoir comment les citoyens polonais vont se comporter cette année, alors que leur pays déborde de réfugiés. L’insécurité objective vécue par les citoyens se traduit par des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous