Tourisme dans les Balkans : la transhumance des saisonniers a commencé

| |

Chaque été, des milliers de saisonniers des Balkans migrent vers la Croatie et le Monténégro à la recherche d’un emploi dans un bar, un restaurant ou un hôtel en bord de mer. Mais il doivent maintenant aussi compter sur la concurrence, alors que de plus en plus de travailleurs débarquent de pays non européens, de l’Égypte jusqu’aux Philippines.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Lorsqu’elle a perdu son emploi à Herceg Novi, Zorka Pejović a décidé de chercher un job saisonnier en dehors du Monténégro. Graphiste de profession, elle a été recrutée comme assistante de cuisine à Pag, en Croatie. « Un ami m’a dit qu’ils cherchaient des travailleurs en Croatie. Tout comme nous qui ne sommes pas satisfaits de nos salaires ici, ils ne sont pas satisfaits des leurs, c’est pourquoi ils partent ailleurs. Les conditions à Pag étaient excellentes – logement, repas et un super salaire. J’ai travaillé tout en profitant un peu de la mer et je suis revenue avec de l’argent durement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous