Albanie : Manifesto Hijacking, un collectif pour une société civile ouverte

| |

Composé d’une quinzaine d’artistes, sociologues, psychologues et hackers, le collectif Manifesto Hijacking plante une graine pour un art autonome en Albanie et articule une critique du présent dans un pays où la société civile reste mince et fragile. Reportage.

Par Erik Da Silva Située près du rond-point Woodrow Wilson, la galerie Zeta a ensuite accueilli « The House that Woodrow built » (La maison que Woodrow a construit). Dans cette exposition, la charpente de la maison repose contre le mur à l’entrée : elle représente le lieu controversé où des Serbes et des Kosovars ont été torturés et victimes de trafic d’organes durant la guerre du Kosovo. Armando raconte comment ils sont allés retrouver la maison alors en cours de rénovation à Gurrë et ont convaincu les propriétaires de les laisser récupérer la charpente. On tombe ensuite sur des vestiges du Théâtre national, construit sous l’occupation (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous