Thrace occidentale : les écoles, nouvelle pomme de discorde entre la Grèce et la Turquie ?

| |

Alors que le torchon brûle entre la Grèce et la Turquie en Mer Égée, Athènes a annoncé la fermeture de huit écoles destinées à la minorité musulmane turcophone de Thrace occidentale. Le gouvernement grec invoque une baisse du nombre des élèves.

Par Fabien Perrier Le mécontentement domine du côté du gouvernement turc après la décision grecque de fermer huit écoles de la minorité musulmane de Thrace occidentale, dont la langue principale est le turc. Pour le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy, « la Grèce a fermé des écoles primaire qui appartiennent à la minorité turque en Thrace occidentale depuis au moins 25 ans, sous prétexte de mesures d’austérité et d’une baisse du nombre des élèves (…), mais sans consulter la minorité ». Selon Konstantinos Tsitselikis, professeur à l’université de Macédoine, à Thessalonique, spécialiste des droits de l’Homme et des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous