Vitry-sur-Seine (94400)

Théâtre : Paroles de cendre

| Du au

Théâtre musical
Musique des limbes et voix d’Outre-Drap

Une pièce de Matéi Visniec mise en scène par Mustapha Aouar
Interprétée par : Mr Delagare (voix), Eric Recordier (contrebasse), Aurélien Rozo (guitare, accordéon). Spatialisation sonore : Guillaume Raineri
Durée : 60 minutes

Tarif normal : 13 € / Tarif réduit : 10 €

Du 9 au 11 novembre à 20h30
Gare au Théâtre
13, rue Pierre Sémard, 94400 Vitry-sur-Seine

« J’ai aimé les humains qui étaient différents de moi, qui parlaient autrement que moi, qui s’habillaient autrement que moi, qui s’aimaient d’une autre façon. J’ai aimé recevoir, dans ma maison, des visiteurs, des voyageurs, des étrangers, des curieux... Ma maison a eu toujours les bras ouverts. C’était une maison à mille bras. Venez, venez, je disais à tout le monde, vous êtes comme les étoiles, vous brillez par votre diversité mais en même temps vous habitez un infini unique. ensemble, nous écrivons l’histoire de la vie. »
(Matei Visniec)

Une voix sort de la grisaille qui recouvre tout : la contrebasse, la guitare, les sièges des spectateurs. Une voix que rien ne parvient à étouffer, qui résiste. À qui ? C’est peu à peu que nous comprendrons ce qui se joue dans ce sous-sol : un homme, qui dit croire en l’homme, en l’humanité, a été mis à l’épreuve. Comme Job. Mais sans Dieu, sans un Dieu qui le mettrait à la torture. Il n’y a pas besoin de Dieu pour cela. L’homme en est bien capable. Mais il y a toujours ici et là, dans les pires moments et jusqu’à la mort, des hommes qui continuent d’ouvrir leur porte et d’accueillir les autres. Il y a toujours des hommes qui croient, qui espèrent. Pas en Dieu. Mais dans l’hospitalité des mots. Même sous la cendre. (Main Tenant, blog)

Edith Rappoport, journaldebordduneaccro - « Ce monologue déchirant est interprété avec une étonnante sensibilité par Mustapha Aouar transfiguré, aux rythmes de ses deux musiciens complices. Un spectacle étonnant à ne pas manquer. »