Monténégro : à Nikšić, la campagne pour les municipales ravive les tensions

| |

La campagne se tend pour les élections municipales du 14 mars à Nikšić. Les incidents se multiplient sur fond de querelles identitaires jamais réglées. Une ambiance électrique qui rappelle celle de l’avant-référendum sur l’indépendance du Monténégro, en 2006.

Traduit et adapté par Jasna Tatar Anđelić (article original) À un mois et demi des élections municipales prévues le 14 mars, l’ambiance à Nikšić rappelle les tensions avant le référendum sur l’indépendance du Monténégro. Il y a d’abord une polémique autour de grands panneaux arborant la photo du métropolite Amfilohije, l’ancien chef de l’Église orthodoxe serbe au Monténégro décédé à l’automne des suites du covid-19, posés sur deux immeubles de la deuxième ville du pays. Une partie des habitants dénoncent une nouvelle « provocation » de l’Église orthodoxe serbe. Le week-end dernier, des représentants et partisans des partis pro-monténégrins ont été la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous