Monténégro : première victoire contre les mini-centrales, mais à quel prix ?

| |

Le gouvernement du Monténégro a annoncé la résiliation de certains contrats de construction de mini-centrales hydro-électriques dans le nord du pays. Écologistes et riverains fêtent une première victoire, mais s’interrogent déjà sur les dommages qu’il faudra payer.

Traduit et adapté par Jasna Tatar Anđelić (article original) « C’est la victoire de la raison, celle du Monténégro et de nous tous. Nous buvons tous les jours l’eau de notre rivière et si on nous l’avait pris, nous n’aurions pas pu survivre. C’est l’un des plus beaux moment de ma vie », se réjouit Veljko Bulatović, qui vit sur les bords de la Bukovica, près de Šavnik. La lutte pour la sauvegarde de cette rivière avait commencé en mai, quand des riverains et des militants écologistes s’étaient installés sur les rives pour empêcher le début du chantier de deux mini-centrales. Le Premier ministre Duško Marković a annoncé que le gouvernement allait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous