Sommet de Sofia : le bien timide retour des Balkans sur l’agenda européen

| |

Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne rencontrent ce jeudi leurs homologues des Balkans occidentaux à Sofia. Quinze ans après le Sommet de Thessalonique, celui de Sofia confirme le retour d’intérêt pour les Balkans, mais a bien de peu de chances de répondre aux attentes concrètes des pays de la région.

« Nous allons rencontrer tous ensemble nos partenaires des Balkans pour la première fois depuis quinze ans », se réjouissait hier le président du Conseil européen, Donald Tusk, mais les grandes attentes des pays de la région risquent fort d’être déçues. Mercredi, la question des Balkans a été largement évacué des discussions entre les dirigeants européens, qui se sont surtout concentrés sur les relations avec les États-Unis. Seules ont été évoquées les questions d’infrastructures et de connectivité. « C’est une honte qu’il n’y ait toujours pas de liaisons aériennes entre les capitales de nos différents pays », a ainsi déclaré la ministre bulgare en charge de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous