Slovénie : plutôt faire travailler des retraités que des étrangers ?

| |

Face à l’actuelle pénurie de main-d’œuvre, la Slovénie a décidé de réformer son droit du travail pour faciliter l’emploi des séniors. Une mesure néolibérale et xénophobe pour limiter l’arrivée de travailleurs immigrés ? L’analyse engagée de Bilten.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) La Slovénie jouit ces dernières années d’une solide croissance économique et d’un taux de chômage particulièrement bas, à 7,2%, deux fois moins qu’en 2013, au pire moment de la crise économique liée aux crédits toxiques. Résultat : les employeurs font face à une pénurie de main-d’œuvre. Une tendance accentuée par le vieillissement de la population, qui s’accélère depuis plusieurs années. L’État vise désormais à encourager les citoyens à travailler le plus longtemps possible. L’une des mesures emblématiques de ces réformes est le « double statut » qui permet au travailleur de commencer à toucher une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous