Diplomatie : la Slovénie veut revenir sur les écrans radar de Washington

| |

Malgré des liens historiques forts, les relations entre la Slovénie et les États-Unis demeurent fraîches. Depuis huit ans, aucun homme d’État slovène n’a été invité officiellement à la Maison-Blanche, au Pentagone ou au Département d’État. Une tendance que veut changer le ministre des Affaires étrangères Miro Cerar, qui a lancé une offensive de charme en direction de Washington.

Par Charles Nonne La dernière rencontre américano-slovène de haut niveau remonte à la venue du Premier ministre Borut Pahor à la Maison-Blanche en 2011. Cette visite concluait la période d’euphorie atlantiste des années 2000, marquée par un sommet entre Bush et Poutine à Ljubljana en 2001 et l’entrée de la Slovénie dans l’Otan en 2004. En 2008, le Département d’État américain envoyait à la Slovénie ses recommandations concernant l’indépendance du Kosovo, le pays assurant à l’époque la présidence tournante de l’UE. Depuis, les relations se sont nettement rafraîchies. Pour l’ancien diplomate Jožef Kunič, interrogé par siol.net, « il est vraiment plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous