Slovénie : restructuration à la chinoise chez Gorenje

| |

Le printemps social s’annonce tendu chez Gorenje. Le leader slovène de l’électroménager est passé en septembre dernier sous pavillon chinois, environ 1500 salariés devraient être « redéployés » sans aucune garantie sur les salaires et 270 personnes licenciées. En cause, une perte de 111 millions d’euros en 2018.

Par Charles Nonne " /> L’année dernière, le chinois Hisense annonçait la transformation de Gorenje, société par actions cotée en bourse, en une société à responsabilité limitée. Le 28 mai 2019, une ultime assemblée générale d’actionnaires permettra au groupe de se retirer définitivement de la bourse de Ljubljana et de s’émanciper des contraintes liées à la cotation. Mais la direction de Gorenje veut aussi s’attaquer à l’organisation du groupe, après une année très difficile. En mars, les employés ont appris que les pertes de l’entreprise s’élevaient l’année dernière à 111,4 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires de 1,184 milliards d’euros en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous