Slovénie : la société civile se bat pour « réparer la dérive autoritaire » de Janez Janša

| |

En pleine campagne pour les législatives slovènes du 24 avril, l’ONG Inštitut 8. marec a lancé une vaste mobilisation citoyenne pour que la future Assemblée nationale détricote les « lois liberticides » adoptées en procédure d’urgence durant la pandémie par le gouvernement Janša. Reportage avec ces militant.e.s.

Par Marion Roussey Un groupe de femmes s’est rassemblé devant le triple pont qui enjambe la rivière Ljubljanica. Elles sont à pied ou à bicyclette et ont les bras et les portes-bagages chargés de piles de livres. « Ils viennent juste d’être publiés », lance Maja Koražija, membre du collectif citoyen Inštitut 8. marec (Institut 8 mars). Ces derniers mois, l’ONG a analysé les programmes et positions de différents partis politiques de Slovénie concernant l’accès à la contraception, aux soins médicaux et à l’ensemble des droits sexuels et reproductifs. « On va les distribuer dans plusieurs lieux publics pour permettre aux citoyens de s’informer », (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous