Slovénie : l’adieu à Marko Brecelj, trublion du rock et de l’art contemporain

| |

Marko Brecelj nous a quittés. Du cabaret et de la chanson à texte au rock n’roll, en passant par l’art conceptuel et le militantisme politique et social, hommage à un artiste inégalé de la provocation spirituelle et artistique.

Traduit par Chloé Billon (article original) Troquant les grandes scènes pour une semi-illégalité voulue et visée, Marko Brecelj continue à faire des disques et se produire en concert pendant 40 ans. Mentionnons, entre autres, le projet « Zlatni zubi » (Dents en or) avec le poète et membre du collectif artistique OHO Ivan Volarič-Feo, avec lequel il collabore également sur Istina (Vérité), le groupe Marjanov čudni zajec (Le lapin bizarre de Marjan), la collaboration avec les punks électro de Strelnikoff, des hits décalés comme « Parade », et l’album solo « Desant na Rt Dobre nade » (Descente au cap de Bonne espérance), dans lequel il explore un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous