Slovénie : après la crise sanitaire, place à la crise politique ?

| |

La pluie n’a pas découragé les opposants à Janez Janša. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté pour le quatrième vendredi consécutif dans les rues de Ljubljana et d’autres villes de Slovénie. La proclamation de la fin de l’épidémie n’a donc pas calmé le mouvement de protestation contre la dérive « illibérale » du Premier ministre.

Par Mimi Podkrižnik, journaliste à Delo Malgré la pluie, ils étaient encore des milliers dans les rues de Ljubljana vendredi soir, à vélo, pour s’opposer au nouveau Premier ministre Janez Janša. D’autres rassemblements ont aussi eu lieu, notamment à Maribor et à Koper. La proclamation, la veille, de la fin de l’épidémie, n’a donc pas calmé la population, bien au contraire. « À bas le gouvernement ! » Pour le quatrième vendredi consécutif de protestation, le slogan reste le même. Dans la foule, rassemblée dans le centre-ville de la capitale, surtout près du Parlement, on a pu voir plusieurs personnalités : les chanteurs Zoran Predin et Vlado (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous