Slovénie : après Janša, le libéral écologiste Robert Golob déçoit déjà

| |

Triomphalement arrivé en tête des législatives du 24 avril avec son Mouvement pour la liberté, Robert Golob a pris les rênes du pays à la mi-juin. Très attendu après les deux années de dérive autoritaire de Janez Janša, le nouveau Premier ministre écolo-libéral a vite déçu. Explications.

Par Mimi Podkrižnik, journaliste à Delo Dès son entrée en fonction, Robert Golob a voulu envoyer un message : celui d’une équipe prête à se retrousser les manches immédiatement. Le Premier ministre a expliqué que son gouvernement n’avait « pas besoin et même ne [voulait] pas de cent jours de paix ». Les résultats du dernier baromètre politique réalisé par l’Institut Mediana pour le quotidien Delo laissent entendre que les Slovènes l’ont pris au pied de la lettre : plus de la moitié des personnes interrogées portent déjà un regard négatif sur les premiers pas de Robert Golob et de sa majorité. « Le gouvernement est en train de devenir corrompu de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous