Slovénie : l’accès à l’information publique, un droit menacé

| |

La Slovénie passe pour un pays modèle en matière d’accès aux informations publiques. Un droit que l’ONU et l’OSCE exigent qu’il soit simple d’accès et gratuit. Mais face aux innombrables restrictions générées par les tribunaux, un collectif d’organisations de journalistes a dû tirer la sonnette d’alarme.

Par Charles Nonne Selon les standards internationaux et européens, toute procédure de demande d’informations publiques, gérée en Slovénie par le Commissaire aux informations, doit être simple, rapide et gratuite. Un principe consacré par la loi slovène sur l’accès aux informations à caractère public qui encadre rigoureusement le dispositif. Pourtant, son interprétation actuelle dans les tribunaux inquiète médias et journalistes. Un article de la loi prévoit que si une personne est directement mentionnée dans les informations demandées par un journaliste ou un chercheur, elle peut demander à devenir un « tiers intéressé ». Si sa requête est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous