Économie : ces investissements chinois que la Slovénie n’en finit pas d’attendre

| |

Officiellement, de plus en plus d’entreprises chinoises seraient en train de lorgner sur le marché slovène, prêtes à réaliser des investissements extraordinaires. Mais malgré ces promesses, la « déferlante chinoise » se fait toujours attendre.

Par Nina Ambrož L’entreprise de Maribor de production d’autobus Tam Europe, le fabricant de Ljubljana de téléphones mobiles Huawei, le constructeur de moteurs électriques Elaphe : autant de groupes slovènes à succès, nés grâce à des capitaux chinois. De fait, l’histoire des investissements de l’Empire du milieu en Slovénie n’est pas récente. Les chinois s’étaient déjà intéressés il y a quelques années au port de Koper, à la Compagnie des chemins de fer et à certains fleurons de l’industrie automobile. Dès l’indépendance, des restaurants et des commerces chinois se sont aussi implantés dans tout le pays. Des savoir-faire qui intéressent les Chinois « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous