Baie de Piran : les écoutes des services croates en Slovénie

|

Après les islamistes radicaux de Bosnie-Herzégovine recrutés par Zagreb, les services secrets croates sont de nouveau au cœur d’une affaire embarrassante : des écoutes téléphoniques auraient été menées en Slovénie pour faire capoter la procédure d’arbitrage sur la baie de Piran. Les autorités slovènes sont furieuses.

Par Charles Nonne En 2015, le quotidien Jutarnji list révélait une conversation téléphonique non-autorisée entre une diplomate slovène et le membre slovène du tribunal arbitral chargé de statuer sur le contentieux de la baie de Piran. Le contenu de la conversation laissait entendre une décision en faveur de Ljubljana. La Croatie avait donc immédiatement annoncé son retrait de la procédure, considérant que le verdict à venir serait faussé. Selon les dernières révélations de la télévision slovène POP TV, ce sont les services de renseignement croates qui auraient procédé à cette écoute téléphonique. Le site bosnien Žurnal.info avait déjà évoqué ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous