Serbie : un an après, la vérité sur l’assassinat d’Oliver Ivanović se fait toujours attendre

| |

Un an après l’assassinat du principal opposant serbe du Nord du Kosovo, Oliver Ivanović, l’enquête piétine. Belgrade et Pristina s’accusent mutuellement de faire de la rétention d’informations. Mais les deux capitales ont-elles vraiment intérêt à ce que la lumière soit faite ? Analyse.

Par Amra Zejneli Loxha et Branka Mihajlović Le Parquet de Pristina n’a toujours pas reçu le rapport ni le procès-verbal des auditions des personnes liées à l’assassinat de l’ancien dirigeant de l’Initiative citoyenne SDP, Oliver Ivanović, abattu par balles il y a tout juste un an, le 16 janvier 2018, à Mitrovica-Nord. Belgrade et Pristina affirment tout faire pour découvrir les assassins et les commanditaires de ce meurtre politique. Or, au lieu de travailler main dans la main, ils s’accusent mutuellement de ne pas transmettre les informations nécessaires. Une enquête est en cours à Pristina et trois suspects sont sous les verrous. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous