Serbie : la renaissance du cinéma d’animation

| |

De plus en plus reconnus dans les grands festivals internationaux, les films d’animation serbes restent encore à la marge du cinéma national. Leurs auteurs n’ont que de rares occasions de présenter leurs productions, sauf lors de quelques événements, comme le Festival européen du film d’animation Balkanima à Belgrade ou encore le Festival international Animanima à Čačak. Malgré les difficultés, ces précurseurs font pourtant preuve d’optimisme. Tour d’horizon.

Traduit par Nikola Radić « Le cinéma d’animation rencontre les mêmes défis que les autres formes et genres cinématographiques : manque de continuité, problèmes de travail en équipe, contraintes budgétaires », observe le réalisateur Vojin Vasović, du studio To Blink Animation, auteur du film Bio dvaput jedan kralj (« Il était deux fois un roi »), lauréat de 24 prix dans diverses compétitions. « La production nationale n’arrive pas à définir une orientation claire, mais je pense que cela change petit à petit. Ces dernières années, le Centre du cinéma serbe a investi beaucoup d’efforts et de moyens dans les nouvelles formes d’animation. Un nouvel appel (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous