Saisonniers : la Serbie légalise le travail au noir

| |

« Topez-là, mon brave ! » Avec le nouveau projet de loi présenté par le ministère du Travail, les travailleurs saisonniers dans les secteurs de l’agriculture, des forêts et de la pêche pourront passer avec leur employeur un simple contrat oral, sans limitation de temps de travail. Une légalisation du travail au noir.

Le projet de loi présenté par le ministère du Travail est censé faciliter l’emploi des travailleurs saisonniers. Il promet surtout de les précariser encore plus. Ainsi, le contrat de travail pourra désormais être oral, l’employeur étant tenu d’avertir au préalable le travailleur des conditions de travail et des risques potentiels pour sa santé et sa sécurité. Ensuite, « si le travailleur saisonnier commence à travailler, on estime qu’il a accepté les conditions de travail et qu’un contrat de travail oral pour des tâches saisonnières a par là-même été conclu », prévoit le projet de loi. Certes, le projet prévoit que le salarié puisse demander à son employeur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous