Corruption et liberté de la presse : le Parlement européen critique sévèrement la Serbie

| |

Dans son dernier rapport, le Parlement européen épingle sévèrement la façon dont la Serbie (ne) s’occupe (pas) de la corruption de haut niveau ni des attaques contre les médias indépendants. Mais Belgrade continue à faire comme s’il n’y avait pas de problème.

(Avec Balkan Insight) – Les autorités serbes tentent de minimiser les vives critiques qui figurent dans le dernier rapport du Parlement européen. Adopté le 25 mars, ce dernier rappelle que de nombreuses affaires criminelles ne sont toujours pas résolues en Serbie et que les attaques contre les médias indépendants se poursuivent. Et une fois n’est pas coutume, ce rapport d’étape mentionne explicitement plusieurs dossiers : l’affaire Jovanjica, concernant une plantation de cannabis, le cas Krusik et l’implication présumée d’un ministre dans un trafic international d’armes, l’affaire Savamala, concernant la démolition controversée de bâtiments à Belgrade (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous