Serbie : départ sans retour des professions médicales vers l’Allemagne

| |

Ils s’en vont. À cause des mauvaises conditions de travail, de la corruption, du népotisme et surtout des très faibles salaires. Les personnels soignants quittent la Serbie pour l’Arabie saoudite ou le Qatar, mais surtout pour l’Allemagne. C’est presque toujours un exode sans retour. Conséquence obligée : la pénurie de soignants menace la survie du système de santé serbe.

Par Dalibor Stupar L’exode des professionnels de la santé s’accélère et les citoyens serbes subissent une chute drastique de la qualité des services médicaux qui leur sont offerts. Selon les chiffres de l’Ordre des médecins et des syndicats infirmiers, près de 2000 professionnels de la santé quittent chaque année la Serbie. Pour combler cette fuite, le ministère de la Santé prévoit d’embaucher cette année plus de 2000 nouveaux professionnels, dont 631 médecins — une décision inédite depuis des années, que salue la profession, mais qui sera insuffisante à réduire la crise. Pendant des années, Svetlana Vukašinović a été infirmière à l’Institut (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous