Serbie : la mobilisation contre le régime autoritaire du président Vučić ne faiblit pas

|

Combien étaient-ils samedi soir dans les rues de Belgrade ? Assurément beaucoup plus que les 5000 annoncés par le ministre de l’Intérieur. Aleksandar Vučić pourra-t-il longtemps ignorer la colère qui ne cesse de monter en Serbie depuis le début du mois de décembre ?

Par la rédaction Ils étaient des dizaines de milliers à braver le froid samedi pour le troisième week-end consécutif de manifestations contre le régime autocratique du Président Aleksandar Vučić. Leur mot d’ordre : « Ça [la résistance] a commencé ! ». Une partie de la foule portait des gilets jaunes, un clin d’œil au mouvement populaire français, sur lesquels on pouvait lire « un sur cinq millions », référence à la déclaration du président serbe, qui a expliqué que « même s’il y avait cinq millions de personnes dans la rue », il ne cèderait pas à la demande de l’opposition pour une réforme électorale et plus de liberté dans les médias. Au sein de cette (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous