Serbie : la myrtille, nouvel « or bleu-noir » de la Šumadija

| |

Une demande étrangère massive et un prix de vente autour de cinq euros le kg. Voilà les raisons qui poussent de plus en plus de Serbes à se lancer dans la production de myrtilles. Et le meilleur terroir du pays pour la petite baie bleu-noir, c’est la Šumadija. Reste toutefois de nombreux écueils à éviter pour réussir.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) « Il ne faut pas se précipiter et se lancer dans la culture de la myrtille en espérant que ça rapporte vite », lance Vladimir Luković. Une fois ses études d’ingénierie alimentaire achevées, le jeune homme a mené une longue étude avant d’acheter une parcelle de trois hectares avec ses parents dans le village de Lužnice, au nord de Kragujevac. En Serbie, beaucoup sont attirés par le prix de vente très élevé– 4 à 6 euros le kg – de ce fruit réputé pour ses bienfaits et la facilité actuelle à écouler ses récoltes sur le marché international. Mais sans préparation, les apprentis agriculteurs risquent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous