Serbie : la hausse des salaires et des retraites, une promesse en trompe-l’œil

| |

Le 1er mai dernier, le Premier ministre et président élu Aleksandar Vučić a promis une grande hausse des salaires et des retraites. En réalité, il s’agit tout juste d’une restitution partielle de l’argent perdu il y a deux ans, lorsque l’État avait réduit les salaires et les retraites. Les retraités ne sont pas dupes, et les économistes très sceptiques.

Par Branka Trivić et Danica Gudurić « Tout ça, ce sont de fausses promesses. » Retraité à Priboj, Petar Jovanović n’est pas dupe. L’annonce d’une hausse des salaires et des retraites d’ici la fin de l’année, il n’y croit pas. « Depuis des années et des années, nous entendons toujours les mêmes histoires, peut-être bien des mensonges. La vie est difficile aujourd’hui. » Srećko Cvetković est également retraité mais fait preuve d’un peu plus d’optimisme : « Oui, je pense qu’il va y avoir une hausse. Une augmentation de 2-3%... Ce n’est pas un énorme coup de pouce, mais c’est déjà quelque chose. Au bout de six mois déjà, ça peut faire une petite différence. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous