Serbie : la catastrophe démographique ne fait que commencer

|

La Serbie a perdu près d’un million d’habitants en trente ans, et la décrue va s’accélérer : selon un rapport récent, le pays va perdre 1,4 million d’habitants d’ici 2050. En cause, l’exode et le faible taux de natalité. Chômage, bas salaires et déshérence du système de santé poussent les Serbes à partir.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Aujourd’hui, 6,87 millions de personnes vivent en Serbie, soit 300 000 de moins qu’il y a dix ans, 626 000 de moins qu’il y a vingt ans et 965 000 de moins qu’en 1991. « Les calculs des démographes nationaux montrent que la Serbie va perdre 1,4 million d’habitants, soit un cinquième de sa population, d’ici le milieu du siècle. Si ce scénario se réalise, la Serbie se rangera parmi les pays d’Europe et du monde dont la population diminue le plus rapidement », peut-on lire dans le rapport « Le développement humain comme réponse aux changements démographiques », élaboré avec le soutien du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous