Serbie : l’extrême-droite cultive l’amitié des mercenaires du groupe Wagner

| |

Quels sont les liens qu’entretiennent les réseaux d’extrême-droite serbe et le Kremlin ? Le chef des Narodne Patrole s’est récemment vanté de son invitation au centre Wagner tout juste ouvert à Saint-Pétersbourg. Une visite à la recherche de « nouveaux soutiens » en cas de conflit armé entre la Serbie et le Kosovo...

Traduit par Ph. B. (Article original) Le 4 novembre dernier, le groupe paramilitaire Wagner a ouvert en grand pompe son centre de technologie militaire à Saint-Petersbourg. De nombreuses organisations de défense des droits humains accusent ces mercenaires de crimes de guerre dans les différentes opérations menées en Afrique, en Syrie et dans l’est de l’Ukraine depuis l’invasion de la Crimée en 2014. Moins d’un mois plus tard, le chef de l’organisation d’extrême-droite serbe Narodna Patrola (Patrouille du peuple) était invité à Saint-Petersbourg pour visiter ce centre. Damjan Knežević s’en est vanté sur son compte Instagram. Depuis le début de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous