Serbie : l’éducation en alternance ou l’exploitation des jeunes les plus démunis

| |

À qui profitera « l’éducation en alternance » ? Aux entreprises, bien sûr. Et les jeunes ? De toutes façons, ils sont au chômage. Qu’ils s’estiment donc heureux de décrocher un emploi, fût-il temporaire et sous-payé.

Par Dejan Ilić Depuis fin mai, le Parlement serbe débat la proposition de loi sur « l’éducation en alternance » (dualno obrazovanje). Le projet est consultable sur le site Web du ministère de l’Éducation, où il est accompagné d’un texte qui justifie son application. Le texte stipule que l’éducation en alternance a pour but l’ajustement des formations proposées par les écoles serbes sur les besoins des entreprises en travailleurs qualifiés. Les auteurs de la loi espèrent que « la mise en place de ce modèle novateur dans l’éducation sera une solution aux problèmes rencontrés par les entreprises qui manquent de main-d’œuvre qualifiée et que cela (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous