Serbie : l’Homme n’est pas le meilleur ami du chien

| |

La Serbie compte au moins 100 000 chiens errants et encore bien plus de chats. La plupart ont été abandonnés par leurs propriétaires. Il existe bien des lois encadrant le respect du bien-être animal, mais personne ne les respecte. Faute de services vétérinaires publics, ce sont des entreprises privées peu scrupuleuses qui sont chargées de la capture et de la gestion des refuges, infligeant aux bêtes des traitements inhumains.

Par Robert Kasumović Les rues serbes sont peuplées d’un grand nombre de chiens et de chats, pour la plupart des animaux de compagnie abandonnés. La présence de ces animaux dans les rues, leur survie et leur rapport avec les gens sont un problème complexe auquel l’opinion publique, les médias et le pouvoir accordent peu d’attention. Certes, le phénomène des animaux errants n’est pas spécifique à la Serbie, mais il est bien moins problématique dans d’autres pays du monde où la bonne organisation des services vétérinaires et l’attitude des citoyens permettent une coexistence plus paisible entre humains et animaux. Le nombre exact d’animaux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous