Serbie : la justice ordonne la remise en liberté du lanceur d’alerte Aleksandar Obradović

|

La Haute cour de Belgrade a décidé de remettre en liberté Aleksandar Obradović. Ce lanceur d’alerte est accusé d’espionnage par les autorités de Belgrade. Son tort : avoir révélé un scandale de corruption au sein de l’industrie militaire impliquant des proches du Président Vučić.

Par la rédaction Mise à jour 18 décembre - 16h : La Haute Cour de Belgrade a jugé que l’assignation à résidence du lanceur d’alerte de l’usine d’armement Krušik n’était plus valide. Selon le communiqué de presse, le juge a levé l’ordonnance d’assignation à résidence et l’interdiction d’accès à Internet. Le procureur dispose d’un délai de trois jours pour faire appel de la décision. Plus de 30 000. Voilà le nombre de signatures recueillies par la pétition « Liberté pour Aleksandar ». Lundi le collectif citoyen #1od5milliona l’a remise au bureau du procureur, alors que la justice serbe doit statuer mercredi sur la remise en liberté d’Aleksandar (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous