Serbie : gorgée d’aides publiques, Fiat ferme « temporairement » son usine de Kragujevac

| |

Le site automobile de Kragujevac racheté par Fiat devrait un jour produire des voitures électriques. En attendant, l’usine va fermer, en proposant à ses employés de partir travailler à l’étranger. Le constructeur italien, aujourd’hui allié à PSA, a pourtant bénéficié d’aides publiques massives. Aux frais du contribuable.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Fin avril, Aleksandar Vučić a pompeusement annoncé la production de voitures électriques à Kragujevac. La déclaration, relayée par tous les médias du régime, faisait suite à une rencontre avec Carlos Tavares, le directeur exécutif du groupe Stellantis, la multinationale, 4ème plus grand constructeur automobile au monde, qui réunit depuis 2021 Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et PSA (Peugeot, Citroën et Vauxhall). Le président serbe et le directeur de Stellantis ont annoncé le début de la production de ces modèles pour 2024. « Nous changeons complètement de regard sur l’économie et l’écologie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous