Serbie : entre l’Étoile rouge et le Partizan, la rivalité dépasse les terrains

| |

Ils représentent une grosse réserve électorale et les hooligans peuvent - si besoin - assurer les basses œuvres du régime... Les supporters des deux clubs phares de la capitale serbe se retrouvent au cœur d’un jeu de pouvoir qui va bien au-delà du seul cadre sportif. Et à l’approche des élections présidentielle et législatives du 3 avril, il semble important de satisfaire tout le monde. Reportage.

Par Hubert Coze Après avoir remporté la Coupe Radivoj Korać (85-68) le 20 février dernier en battant en finale le Partizan, l’Étoile rouge de Belgrade s’est inclinée quelques jours plus tard face à son éternel rival lors de la 21e journée de championnat de la Ligue Adriatique (98-84). Au-delà des terrains, la rivalité historique entre les deux clubs de la capitale serbe est depuis de longues années un enjeu politique. Depuis 2011, le président de la section basket de l’Étoile Rouge n’est autre que Nebojša Čović, ancien maire de Belgrade à l’époque de Milošević et aujourd’hui proche du pouvoir. Le président actuel, Aleksandar Vučić, est lui-même (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous