Chômage et précarité : avenir bouché pour les jeunes en Serbie

| |

Malgré les prouesses économiques régulièrement annoncées par le gouvernement serbe, la situation des jeunes reste très difficile, entre chômage et précarité, sans parler du travail au noir. Dans ces conditions, l’exode demeure une perspective attractive pour beaucoup. La réalité en chiffres.

Par Ph.B. (Avec Mašina) - Avec un taux de chômage deux fois plus élevé et des possibilités d’emploi deux fois moindres, les jeunes en Serbie se retrouvent sur le marché du travail dans une situation nettement moins favorable que leurs aînés. Selon Eurostat, 42% des Serbes âgés de 25 à 29 ans travaillent dans le secteur informel et plus de 55% ne survivent que grâce à des contrats à durée déterminée (CDD). Parmi ces derniers, neuf sur dix ont des CDD de moins d’un an. Deux-tiers des jeunes ne sont pas payés pour leurs heures supplémentaires, la moitié n’a pas droit à des remboursements de frais de transport, et un tiers ne bénéficient même pas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous