Serbie : deuxième soulèvement écologiste à Belgrade, malgré les pressions des autorités

| |

Samedi, c’est sous un radieux soleil de fin d’été qu’un deuxième « Soulèvement écologique pour la survie » a eu lieu à Belgrade, moins de six mois après le premier rendez-vous du printemps. Environ 5000 citoyens se sont rassemblés à l’appel d’une trentaine d’organisations écologistes de tout le pays.

Par Milica Čubrilo Filipović De nombreux activistes, mais aussi des intellectuels et personnalités publiques ont pris le micro, exigeant en premier lieu que le gouvernement rompe tous les contrats avec Rio Tinto, le groupe minier britannico-australien qui s’apprête à ouvrir un mine géante le long de la rivière Jadar, dans l’ouest de la Serbie. « Rio Tinto dégage » ou encore « La Serbie ne sera pas une décharge d’industries toxiques », pouvait-on lire sur les pancartes. La mobilisation a toutefois été moins forte qu’en avril et l’atmosphère plus lourde. D’une part à cause des dissensions apparues entre les organisations écologiques, et d’autre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous