Serbie : l’Église veut mettre au pas les « dissidents » de la Faculté de théologie de Belgrade

| |

Un professeur licencié, un prêtre suspendu et un évêque interdit d’enseignement... L’Église veut mettre au pas les « modernistes » de la Faculté de théologie orthodoxe. Celle-ci est pourtant rattachée à l’Université de Belgrade et jouit à ce titre des libertés académiques.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) « Un professeur boycotté par sa faculté », titrait récemment le quotidien serbe Danas en référence à Rodoljub Kubat, titulaire de la chaire d’étude de l’Ancien Testament à la Faculté de théologie orthodoxe de Belgrade. Ses « torts » ? Le professeur Kubat avait invité la commission pédagogique et scientifique de la faculté à s’exprimer sur les accusations de vol portées contre le vice-doyen Vladimir Vukašinović, ainsi qu’au sujet de l’enlèvement et du tabassage d’un étudiant de l’Académie des arts de l’Église orthodoxe serbe, qu’aurait commandité l’évêque Stefan Šarić, vicaire général du patriarche (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous