Serbie : des services de renseignements hors de tout contrôle

| |

Les services de renseignement militaire surveillent les citoyens sans aucun contrôle parlementaire. Telle est l’inquiétante conclusion d’une longue enquête menée par l’Institut des affaires européennes de Belgrade. La Serbie est-elle bien toujours une démocratie et un État de droit ?

Par K. Živanović L’Agence de sécurité militaire (Vojnobezbednosna agencija, VBA), met sur écoute et surveille les citoyens serbes sans aucun contrôle. La Commission parlementaire chargée du suivi des services de renseignement, seul organe à même d’assurer un contrôle, n’a aucune visibilité sur ses activités. Selon le chef du Parti radical serbe (SRS), Vojislav Šešelj, qui siège à la Commission, tous les services de renseignement sont aux mains du seul parti au pouvoir, le SNS. « On n’a jamais vu ça ! Il n’y a qu’en Serbie qu’une chose pareille est possible ! », s’indigne-t-il, avant de lâcher : « Personne ne contrôle la VBA ». « En tant que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous