La Serbie à l’heure du coronavirus : quarantaine, solidarités et propagande

| |

La Serbie est soumise à un sévère régime de quarantaine et de couvre-feu, qui affecte particulièrement les plus de 65 ans, assignés à résidence. De belles initiatives de solidarité émergent de la société civile, tandis que certaines mairies n’ont pas hésité à envoyer des agents habillés aux couleurs du parti au pouvoir visiter les personnes âgées...

Par Milica Čubrilo Filipović (Avec Radio Slobodna Evropa) - Alors que la Serbie a proclamé l’état d’urgence le 15 mars, instaurant aussi un couvre-feu de 20h à 7h puis l’interdiction totale aux personnes de plus de 65 ans de sortir de chez eux le 18 mars, les réseaux de solidarité se mettent en place. Dès le premier jour de la proclamation de l’état d’urgence, Ines Radović, 38 ans, a collé des affichettes dans le centre de sa ville de Novi Sad, portant le message « Chers voisins, si vous appartenez aux groupes à risque (personnes âgées, malades), et que vous devez vous rendre dans un magasin ou promener votre animal de compagnie, appelez mon (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous