Serbie : contre la censure, l’humour et la caricature font salle comble

| |

Une exposition des dessins de presse des légendaires Predrag Koraksić Corax et Dušan Petričić, qui publient dans les journaux indépendants Danas et NIN, a été inaugurée le 22 novembre à la mairie de Stari grad, à Belgrade, la seule de la capitale en opposition au SNS du Président Vučić. Le dessinateur Marko Somborac qui l’a ouverte, a appelé à un « réel engagement pour la liberté d’expression et de pensée », car « en Serbie, nombreux sont ceux qui ont peur ».

Par Milica Čubrilo Filipović C’est dans une salle comble qui n’a pu recevoir tout le monde, le public applaudissant longuement debout, que des centaines d’artistes, journalistes, intellectuels, simples citoyens et principaux dirigeants de l’opposition sont venus apporter leur soutien aux dessinateurs sous le slogan « Solidarité avec Petričić, Koraks et Danas », suite au décrochage de leurs dessins exposés à la bibliothèque de Lazaravac le 13 novembre dernier, après un coup de fil menaçant à la directrice des lieux. Danas et NIN avaient été visés quelques jours plus tôt, le 31 octobre dernier, par la une de l’hebdomadaire pro-gouvernemental (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous