Serbie : les exilés sont poussés à renoncer à l’asile

| |

Alors que plus de 99 000 exilés ont traversé la Serbie en 2022, elle n’enregistre que 272 demandes d’asile. Un chiffre infime, symptôme d’un système défectueux qui cherche délibérément à décourager les candidats. Reportage.

Adapté par la rédaction (Article original) Marie (tous les prénoms ont été changés) n’avait rien prévu. Ni le pays dans lequel elle fuirait, ni même son exil tout court. Née au Burundi, la jeune femme de 31 ans a dû partir précipitamment un matin d’avril 2022. Destination la Serbie, pour une seule raison : le pays situé dans les Balkans lui était rapidement accessible. Jusqu’au 20 octobre dernier, les ressortissants burundais n’avaient pas besoin de visa pour s’y rendre. « Si j’avais eu le temps de me préparer, je n’aurais pas choisi la Serbie », confie-t-elle. « Mais c’était la seule option qui me permettait de partir vite, et loin. » Après une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous