Serbie : sur la route des châteaux abandonnés de Voïvodine

| |

Des petits palais baroque ou art déco qui tombent en ruines, mangés par la végétation. En Voïvodine, des dizaines de châteaux sont laissés à l’abandon, et ni l’Etat ni la région n’ont les moyens ni la volonté de les restaurer. Visite et récits.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) La liste des châteaux délaissés de Voïvodine est longue. Parmi eux, il y a la maison de campagne Mavrocordato à proximité de Kikinda, bâtie par le prince russe d’origine grecque Georgios Dimitrievitch Mavrocordato, né à Odessa en 1881 et dont la famille a laissé des traces dans le monde entier. Aujourd’hui, il ne reste de la maison que quelques colonnes. Il faut aussi mentionner le château de Gédéon Rohonczy sur l’île de Biser sur la Tisa, le château de Bissinger à Vlajkovac dans le Banat, celui de Hristić-Fritz à Novo Selo dans la Bačka, deux palais Sécession à Savino Selo, ainsi que des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous