Serbie : une chanteuse en prison pour avoir violé la quarantaine (avant qu’elle ne soit décrétée)

| |

Jovana Popović a passé près d’un mois en détention, officiellement pour avoir avoir enfreint les mesures de confinement. La jeune femme de 24 ans s’était fait connaître cet hiver avec « Bagra » (Pourriture), un clip contre la dérive autoritaire du Président Vučić.

Par Milica Čubrilo Filipović Lecture Mise à jour 13 avril - 15h30 : La justice serbe a ordonné ce lundi la remise en liberté de la jeune chanteuse. C’est ce qu’a annoncé son avocat. Deux précédentes demandes avaient été rejetées. « Une bande a pris tout le pays en otage. » Voilà ce que raconte « Bagra » (« Pourriture »), une chanson de Jovana Popović, qui critique vertement le régime d’Aleksandar Vučić mise en ligne par l’ONG Novi Optimizam, fin janvier 2020. Dans le clip, la jeune femme fait défiler des caricatures de Corax qui se moquent du Président de la République, une mélodie de 1995 empruntée au groupe Teatar. Tout porte à croire que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous