Serbie : ces artistes censurés par les autorités

| |

Le régime du Président Aleksandar Vučić est bien décidé à faire taire toutes les voix critiques et aurait même établi une « liste noire » des artistes à bannir. Pour les écrivains, comédiens ou musiciens qui y figurent, il est devenu tout simplement impossible de se produire ou d’organiser une rencontre dans un espace public.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Ils sont écrivains, musiciens, comédiens... voire même lycéens. Ils figurent sur la liste noire du Parti progressiste serbe (SNS, au pouvoir) pour s’être ouvertement exprimés contre le régime. Aujourd’hui, certains sont privés de moyens d’existence, faute de prestations et événements, annulés ou interdits par les autorités. Pour l’écrivaine Jelena Lengold, tout a commencé après avoir critiqué le SNS sur Twitter et dans plusieurs interviews. « On ne m’invite plus nulle part, il n’y a donc plus rien à annuler », souffle-t-elle. « Il m’est arrivé des choses absurdes. Les organisateurs d’une soirée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous